Cris

Il est prouvé que l’écharpe porte-bébé calme les bébés qui se mettent à crier en l’absence de contact corporel et qu’ils sont ensuite plus facile à apaiser ou à contenter, même lorsqu’ils ne sont pas portés.

Remarque: pour les cas de bébés qui crient sans interruption et ne se calment pas lorsqu’ils sont portés, il existe des consultations externes ou des permanences de spécialistes spécialement dédiées. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur www.trostreich.de.

Flatulences

Lorsque le bébé souffre de crampes au niveau du ventre dues à une alimentation favorisant l'aérophagie, au stress pendant l'allaitement ou à l'ingestion d'air pendant qu'il boit, le contact corporel du portage exerce un effet apaisant en le massant agréablement. C’est un véritable soulagement !

Prématurés

La proximité apaisée et la tendresse favorisent l’attachement et la confiance instinctive.

Dysplasie de la hanche

Pour permettre aux articulations de la hanche de se développer parfaitement, les têtes des fémurs doivent être maintenues centrées dans les cotyles. L’enfant porté adopte automatiquement la position correcte (grenouille) à cet effet et la stimulation de la circulation qui en résulte favorise elle aussi un bon développement.

Fente labiale et palatine

Près de 1600 enfants naissent chaque année avec cette malformation. L’écharpe porte-bébé vous permet de protéger votre bébé des regards curieux.

Névrodermite

Le stress peut aggraver une névrodermite existante. Dans une écharpe porte-bébé, le bébé est proche du corps de l’adulte, il se sent en sécurité et détendu. C’est du baume au cœur qui fait aussi du bien à la peau.

Troubles de la coordination centrale/ retards de développement

Dans l’écharpe porte-bébé, l’enfant est soumis à des simulations multiples : il est déplacé, serré, balancé, il entend des voix et des bruits, il sent le repas en train de cuire ou le vent sur son visage. Son cerveau reçoit en continu une masse d’informations, mais il n'en est pas saturé car l’enfant est en sécurité et à l’abri.


Remarque : le portage ne saurait se substituer à un traitement médical éventuellement nécessaire.